Connaissance de l’exploitation et de son environnement

Le producteur se tient informé de l’évolution des techniques et des connaissances liées à l’agriculture, à l’environnement et au contexte socio-économique de l’exploitation

Formation annuelle et contact permanent avec l’ingénieur agronome spécialiste du pêcher.

Protection des cultures

L’agriculteur raisonne ses pratiques en favorisant les mesures préventives et les méthodes biologiques disponibles

Chaque pêcher est muni d’un diffuseur de phéromones (Rack5) qui permet de ne pas procéder aux traitements chimiques.

Les produits phytosanitaires ne sont utilisés que si nécessaire dans le strict respect des bonnes pratiques.

Leur choix et leur application sont effectués dans les meilleures conditions pour le respect de l’environnement et la sécurité de l’utilisateur et du consommateur

Traçabilité des pratiques

Toutes les interventions sont enregistrées et suivies (opération effectuées, produits utilisés pour les besoins du verger).

La gestion de l’exploitation contribue à la protection des paysages et de la biodiversité.

Gestion des sols

Economie de l’eau : il n’y a pas d’irrigation

Un programme limite les déchets qui sont triés et éliminés de façon à éviter toute détérioration des milieux, et participe aux collectes spécifiques pilotées par ADIVALOR dans le cadre de EVPP.

Les analyses de résidus effectuées sur les fruits par un laboratoire assermenté sont négatives tous les ans depuis la relance de la pêche Roussanne de Monein